Anecdotes:

Les Ânes

Il y avait dans l’île des Ânes qui
vivaient en liberté mais qui servaient
aux gardiens de phare pour tirer la
charrette des provisions amenées
par la "Marie-Marthe".
Lorsque le Préfet d’Oran était venu
aux Habibas, le père Roméo pour lui
présenter et définir l’âne "Martin"
lui dit: "Monsieur le Préfet cet âne il
est plus intelligent que vous ! "
Lorsque la veille du jour de l’arrivée
de la vedette le gardien de phare
cherchait les ânes pour les atteler,
ils disparaissaient, en se cachant
dans des grottes, aussi était -il obligé
d’attacher les ânes plusieurs jours
avant la date d’arrivée prévue.

Madame Pinotcho

Plantée sur le second sommet de l’île
une statue de bois, figure de proue
d’un navire attirait l’attention des
visiteurs, lorsqu’ils souhaitaient
savoir ce qu’elle représentait nous
répondions qu’il s’agissait de
l’enseigne d’une fermière appelée
Madame Pinotcho, et nous leurs
demandions le service d’aller la haut,
juste derrière la statue, pour nous
ramener des oeufs et du lait en
échange d’un panier de poissons très
lourd, lesté avec des pierres. Bien
entendu le visiteur ne trouvait qu’une
falaise et des rochers et revenait
tout penaud de n’avoir pas su
trouver la ferme.

Les cahouettes

Ces oiseaux passent leur journée en
mer, surfant sur les vagues avec une
agilité remarquable, ils regagnent
leur nid situé sur l’île à la nuit
tombée. Lorsqu’il n’y a pas de lune
ils poussent des cris sur différents
tons pour retrouver leur nid. Voix
enfantines, ténors, barytons, basses
ils déclinent "CAHOUETTE" sur tous
les tons et c’est impressionnant ,
nous avions fait croire à une jeune
fille un peu simplette qu’il s’agissait
du fantôme de son grand père au
passage d’une basse, et elle s’était
évanouie.